Poupées électriques : Drame en trois actes, avec une préface sur le futurisme, par Filippo Tommaso Marinetti

7,00

Description

Né en 1876 à Alexandrie, en Egypte, de parents italiens, Marinetti reçoit une éducation française au sein du collège des jésuites de la ville. Ses lectures l’amènent à une vision épique et romantique de l’Italie. Il passe son baccalauréat à Paris en 1893 avant de s’inscrire à l’université de Pavie.

Initialement proche des idées de la gauche socialiste, il publie en 1904 Le roi Bombance, une pièce politique qui s’inscrit dans le contexte de la grève générale italienne de cette même année. Il fonde aussi, dès cette époque, la revue Poesia qui deviendra le creuset du futurisme en gestation.

La pièce Poupées électriques est écrite en 1905, mais ne sera éditée et jouée qu’en 1909. Peu de temps avant, Marinetti a fait paraître le Manifeste du futurisme, en Italie le 5 février 1909, dans la Gazzetta dell’Emilia, puis en France dans Le Figaro du 20 février. Cela lui assure une diffusion mondiale. Le choix de Marinetti de publier sa pièce après la parution de son célèbre Manifeste inscrit immanquablement celle-ci dans la catégorie des œuvres du futurisme et en fait même la première œuvre théâtrale relevant de ce mouvement. Sa publication originale était d’ailleurs, comme l’est cette réédition, accompagnée du texte du Manifeste ainsi que d’une interview de Marinetti.

Hantise du passé, suicide, dédoublement du couple principal sous la forme de deux robots – une première théâtrale – Poupées électriques est une pièce de jeunesse qui célèbre le remplacement de l’énergie vitale par l’électricité. Plus qu’une simple curiosité, elle constitue une étape importante dans la construction de la pensée et de l’œuvre de Marinetti.

Format A5, 124 pages, 7 euros